La société Devea et son expertise


Jean-Marc Evanno
riche d’une
expérience de
plus de 20 années
dans les secteurs
industriels sensibles
a décidé de mettre
sa compétence
dans le domaine de
l’hygiène au service
des entreprises qui
en ont besoin.

Domaines de compétences


  • Procédures d’hygiène générale
  • Hygiène en salles propres
    et milieux confinés
  • Désinfection par voie aérienne
  • animaleries
  • laboratoires
  • collectivités

Secteurs d'expérience


  • industries pharmaceutiques
  • industries alimentaires
  • industries cosmétiques
  • animaleries
  • laboratoires
  • collectivités

Déroulement de l'audit…


L'audit se fait sur site et nécessite la démarche suivante:

  • Rencontre de la direction (industrielle ou générale) qui doit être impliquée.
  • Visite du site
  • Analyse des procédures en place, de leur application au quotidien
    et des résultats générés.
  • Rencontre avec les acteurs de l’ensemble du processus de fabrication
    et évaluation de leur implication.
  • Recherche de dérives éventuelles, leurs causes et leurs conséquences.
  • Remise d’un rapport qui sera présenté à la direction dans un premier temps.

Si les conclusions sont conformes aux attentes du client, ce rapport sera présenté au personnel impliqué dans le process de fabrication et de qualité.

…pour l’amélioration des procédures d’hygiène


A partir du constat décrit dans le rapport d’audit, on procède à l’analyse des possibilités d’optimisation des procédures d’hygiène.

Cette phase implique forcément les acteurs du processus de fabrication. Elle aboutit à l’exposé de recommandations pour faire progresser les performances de l’hygiène du site.

Nouvelle présentation à la Direction du site et à l’assurance qualité.
S’il y a accord sur ces préconisations, nous passons à la phase d’aide à la rédaction des procédures d’hygiène qui doivent être à la fois strictes,
concrètes et accessibles.

La formation du personnel


L’hygiène est avant tout un état d’esprit.

Toute procédure rédigée, aussi brillante soit-elle, n’aura aucune efficacité si elle n’est pas accompagnée d’une formation pragmatique et de terrain pour que chacun comprenne les enjeux et les conséquences de leurs actes.

En fonction du niveau de connaissance et du niveau d’implication
des personnes engagées dans le process de fabrication, on adaptera le type
de formation.

On mettra en place des modules allant du général au très spécifique,
mais toujours dans un souci de proposer des connaissances appliquées
et concrètes :

  • Hygiène générale pour les collectivités
    et l’industrie :

    • Qu’est-ce que le nettoyage, quels produits peut-on utiliser, quels outils sont performants, quels résultats peut-on en attendre? Les contraintes
      et les écueils.
    • Même démarche pour la désinfection.
    • Les risques d’une mauvaise manipulation, d’un mauvais dosage pour l’opérateur, pour l’entreprise.
  • Hygiène des salles propres

    Le contexte particulier des salles à atmosphère contrôlée induit des contraintes nouvelles, des procédures plus strictes, plus spécialisées. L’accroissement des risques liés à la "non qualité" est suffisamment lourd de conséquences pour adapter le discours et le niveau d’information auprès des personnes concernées.

    Présentation des normes microbiennes européennes, des produits dont on dispose en forme stérile, de leur mise en oeuvre avec des outils adaptés.

  • Désinfection par voie aérienne

    C’est une méthode assez répandue (cela dépend des secteurs d’activité) mais souvent mal utilisée ou mal connue. Il faut donc exposer cette technique avec les contraintes et les avantages des différentes techniques du marché.

    Présentation de la norme et de ses paramètres d’évaluation.